Son et podcast : au rythme des réseaux sociaux

Son et podcast : au rythme des réseaux sociaux

Le contenu sonore est un format Ă  part entiĂšre, dont les entreprises, organisations, institutions et associations se sont saisies pour diffuser leurs messages, dĂšs l’apparition de la radio. En France, les experts se demandent mĂȘme qui de la radio ou de la publicitĂ© radiophonique a prĂ©cipitĂ© la crĂ©ation de l’autre dans le dĂ©but des annĂ©es 1920


Neurosciences et réseaux sociaux : pourquoi suis-je accro ?

Neurosciences et réseaux sociaux : pourquoi suis-je accro ?

“Comment je me suis gĂąchĂ© la vie en passant 5 heures par jour sur Instagram” : voici l’exemple d’un nombre florissant d’articles qui parlent de l’utilisation que nous faisons des rĂ©seaux sociaux. TĂ©moignages d’utilisateurs ou d’influenceurs, tous pointent du doigt leur caractĂšre addictif.

Si ces outils numĂ©riques ont pu ĂȘtre Ă  l’initiative de mouvements positifs et consĂ©quents comme le Printemps Arabe en 2010 ou #MeToo plus rĂ©cemment, il en existe bel et bien des effets nĂ©fastes (anxiĂ©tĂ©, troubles du sommeil liĂ©s Ă  l’écran, ou encore fake news et cyberharcĂšlement). Comme toute technologie, la façon dont l’humain s’en saisit peut offrir le pire comme le meilleur, et cela s’applique Ă  Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter et les autres rĂ©seaux sociaux.

Et si, au lieu de totalement nous déconnecter comme le suggÚrent certains articles, nous adoptions plutÎt une utilisation plus réfléchie de ces outils ?

Une approche pĂ©dagogique qui nous semble essentielle en tant qu’agence spĂ©cialisĂ©e dans les rĂ©seaux sociaux, et que nous partageons avec Michel Abitteboul, expert en communication et en neurosciences cognitives. Nous avons d’ailleurs eu le plaisir de recevoir Michel dans notre dernier Live 636.

Le tourisme et les réseaux sociaux : décollage immédiat !

Le tourisme et les réseaux sociaux : décollage immédiat !

Ce n’est plus un secret pour personne : nous sommes dans une sociĂ©tĂ© digitalisĂ©e (ou numĂ©risĂ©e pour les phobiques du mot ‘digital’ - oui oui, il y en a). Ce que l’on appelle le e-commerce et le m-commerce (mobile) se dĂ©veloppe de jour en jour, et l’un des secteurs qui en jouit le plus est bien le tourisme (le troisiĂšme pour ĂȘtre exact). Avec prĂšs de 26 millions d’internautes français consultant chaque mois au moins l’un des 10 “top sites” de voyage (classement effectuĂ© par MĂ©diamĂ©trie), on parle bien aujourd’hui d’e-tourisme. Les rĂ©seaux sociaux, outils numĂ©riques, sont alors de formidables leviers pour les acteurs du domaine touristique.