Influence et réseaux sociaux : non, les influenceurs et influenceuses ne sont pas des robots !

À l’heure actuelle, il n’est plus possible de parler de réseaux sociaux sans aborder la question de l’influence et de ses protagonistes, les influenceurs et influenceuses. En effet, le marketing d’influence est de plus en plus intégré aux stratégies des organisations (entreprises, associations et même institutions).

Et pour cause, la relation influenceurs est un moyen de propulser efficacement votre présence sur les réseaux sociaux et de l’orienter vers des objectifs spécifiques, en identifiant, mobilisant et fidélisant de puissants relais de communication.

Pour contacter ces individus sur les réseaux sociaux, c’est un fait : il existe des plateformes d’automatisation. Cependant, vous vous en doutez, nous sommes loin de les recommander : les influenceurs et les influenceuses sont bien de réelles personnes* et font de l’influence une partie ou la totalité de leur activité professionnelle. Une prise de contact automatisée, bien loin d’une relation humaine, risquerait fortement de ne pas marcher.

* Sauf, bien sûr, dans le cas d’influenceurs et influenceuses virtuel.le.s comme @lilmiquela ou @bermudaisbae.

Profils, thématiques abordées, plateformes de diffusion : chaque influenceur et chaque influence a ses caractéristiques propres et n’aura pas la même façon d’interagir avec ses abonné.e.s… et avec les organisations qui le ou la contactent !

Les spécificités de chaque influenceur ou influenceuse constituent alors un facteur important à prendre en compte dans votre démarche : pas seulement pour les choisir, mais aussi pour les contacter et les fidéliser. Si vous avez des objectifs et des cibles spécifiques, les influenceurs et influenceuses expriment également, de leur côté, des attentes quant à la relation instaurée avec les organisations.

Pour illustrer ce point, nous avons reçu lors de notre dernier Live 636 Guillaume Slash, influenceur et créateur de contenus sur YouTube qui compte plus de 200 000 abonnés. Guillaume nous a livré son retour d’expérience sur la façon dont les marques ont cherché à le contacter et dont certains de ses partenariats ont pu se dérouler. Avec Guillaume, nous avons également tenté de définir ce qu’était l’influence sur les réseaux sociaux aujourd’hui, et peut-être ce qu’elle sera demain.

Nous vous laissons découvrir tout cela en vidéo :

Que devez-vous retenir de cet interview ? Comme Guillaume Slash le rappelle, les influenceurs et influenceuses ne sont pas des robots ! Ils et elles doivent être considéré.e.s comme des professionnel.le.s et n’acceptent pas forcément n’importe quelle demande de partenariat si elle ne leur semble pas adaptée.

Le mot-clé est alors l’adaptation. Vous n’êtes pas n’importe quelle organisation, alors ne vous adressez pas à n’importe quelle personne considérée comme influente sur les réseaux sociaux. Trouvez la personne la plus adaptée à vos objectifs, vos cibles, votre identité, vos valeurs, vos enjeux ! 

Notre visée pédagogique nous a par ailleurs poussé à rédiger, en collaboration avec Guillaume Slash, un livre blanc sur l’influence et les réseaux sociaux.

En plus de répondre aux questions “pourquoi collaborer” et “comment collaborer”, nous nous sommes appliqué.e.s, au sein de ce livre blanc, à vous présenter des exemples concrets d’actions réalisées avec des influenceurs ou des influenceuses. Bien sûr, les profils des entreprises mentionnées ainsi que ceux de l’influenceur ou influenceuse concerné.e sont variés ! Micro-influenceuse Twitter, influenceur B to B sur LinkedIn, créateur de contenus sur YouTube… vous l’aurez compris, l’influence sur les réseaux sociaux représente pour votre organisation une multitude de possibilités.

Avec cet article, le Live 636 et le livre blanc, nous vous apportons des connaissances concrètes sur le marketing d’influence. Votre prochaine étape ? Les mettre en pratique !