mai 23, 2023

Pas sérieuses, peu crédibles et éloignées du marché : les clichés autour des SCOP

Souvent moins connues que les autres formes d’entreprises, parfois incomprises ou mal jugées, les SCOP (sociétés coopératives et participatives) se font pourtant remarquer depuis plusieurs années. Performance, dynamisme, belles histoires, le coup de projecteur est de plus en plus prégnant pour ce modèle d’entreprise. 

 

Malgré les critiques, les chiffres parlent d’eux-mêmes, le modèle marche (et plutôt bien même). La barre des 80 000 emplois a été dépassée cette année, les SCOP et les SCIC (les Société Coopérative d’Intérêt Collectif) comptabilisent un chiffre d’affaires de plus de 6,4 milliards d’euros début 2022 et réalisent près de 166 millions d’euros de résultat net et 3 milliards d’euros de valeur ajoutée, soit respectivement une croissance de 37 %, 13 % et 50 % sur cinq ans. (Source Confédération générale des SCOP, 2022) Le taux de pérennité à cinq ans de l’ensemble des Scop a cru de sept points entre fin 2016 et fin 2021. À titre de comparaison, le taux de pérennité à cinq ans de l’ensemble des entreprises françaises est de 61 %, contre 73 % dans les coopératives.  

 

Aujourd’hui, focus sur 5 (fausses) idées, clichés et autres croyances erronées sur les SCOP. Car oui, que ce soit autour des modes de gouvernance, de leur consistance économique ou bien des valeurs inhérentes à ce modèle d’entreprise 2.0, les faux-semblants sont nombreux et continuent d’alimenter bon nombre de fantasmes.

"LA SCOP ? C'EST LA SOLUTION DE LA DERNIÈRE CHANCE"

C’est une fausse croyance ! Nous en sommes persuadé·es. Si c’est (trop) souvent pour illustrer des situations très difficiles, au moment des mises en liquidation judiciaire, que l’on parle des SCOP, c’est n’est clairement pas une généralité ! Malgré l’idée reçue que les Scop servent principalement à sauver les entreprises en difficulté, seulement 5% des créations sont concernées par cette situation. (Source Confédération générale des SCOP, 2021)

"la scop, c'est le pays des bisounours"

L’idée est certes de développer un projet sociétal tourné vers une plus-value sociale ou environnementale mais elle est aussi de gagner en stabilité et en viabilité économique afin d’offrir à l’ensemble des collaborateurs et des associé·es des revenus intéressants. L’ambition étant de conjuguer efficacité économique, utilité sociale, démocratie dans les pratiques de gouvernance et implication directe de toutes les parties prenantes. Au sein de l’Agence 636, nous possédons toutes et tous, à des degrés différents on vous l’accorde, une âme d’entrepreneur. Pour autant, ce n’est pas forcément la réussite financière à outrance et la notoriété qui nous attire, mais plutôt l’idée d’un profit partagé équitablement et de missions fortes, pleines de sens, qui permettent à tous et toutes de s’épanouir au quotidien.

"les scop et l’ess en général sont éloignées des réalités économiques"

Alors non, on vous arrête ! Les SCOP sont des entreprises à part entière, présentes sur l’économie de marché et exposées à la concurrence. Ce qui les distingue est l’utilisation de leurs profits. Ainsi, les entreprises s’inscrivent dans des projets durables basés sur la pérennité et orientés vers le bien de la société et non vers le profit. En effet, ces derniers sont tournés en priorité vers les salariés et la pérennité de l’entreprise, de plus, et nous nous retrouvons dans cela, l’objectif est de développer l’idée d’une entreprise plus ancrée dans les réalités de la société, plus humaine et surtout plus responsable face aux grands défis actuels. Récemment, et nous sommes sûr·es que leurs noms résonneront pour vous, plusieurs SCOP se sont distinguées par leur réussite : le groupe Up, ACOME ou encore la Belle Aude, figure de proue d’un secteur glacier en accélération en Occitanie !

"LA SCOP EST RÉSERVÉE AUX MÉTIERS DE L'INDUSTRIE"

Aujourd’hui, 18% des emplois en SCOP sont issus du BTP, 15% gravitent autour du secteur de l’industrie et 39% dans les services de toutes natures. Nous sommes une agence de communication devenue une SCOP dans un secteur d’activité où ce modèle est loin de faire la norme, et alors ? Continuons de créer des entreprises qui nous ressemblent et surtout qui nous rassemblent ! On ne sait pas vous, mais notre épanouissement passe clairement par cela !

EN BREF

In fine, les idées reçues autour des SCOP sont nombreuses.  Par manque de clarté et de connaissance autour du modèle, par un déficit d’exemples forts et connus du grand public ou encore par la multiplication des “belles histoires engagées” qui n’ont de valeurs que sur le papier : ce modèle d’entreprise doit à nos yeux se démocratiser et continuera nous en sommes sûr·es de faire des émules à l’avenir. 

Pour retrouver toute l’histoire de notre passage en SCOP, des prémisses à la réalisation effective du projet, nous vous invitons à consulter cet article .Si vous souhaitez travailler avec une entreprise qui essaie chaque jour de faire les choses (un peu) mieux, d’accompagner les acteurs du changement et les entreprises et autres collectivités essaient de “faire mieux” que ce soit au niveau des ressources humaines mais aussi de leur impact en général